BIENVENUE

2014 Marathon de New York

New York la belle aventure .

Nous en avons rêvé est le rêve était à la hauteur de nos espérances .

Logés au Mariott Marquis sur Times Square au centre de New York , nous étions au cœur de l'animation, des illuminations partout sur écrans géants  , une agitation permanente dans les rues et sur les trottoirs car il était difficile des fois de se frayer un chemin , des concerts de klaxons de voitures de police et de  pompier à tout heure du jour et de la nuit  .

Le premier soir après un long voyage, nous nous sommes sentis écrasés et tout petit au milieu de ces grattes de ciel , nous comprenons vraiment aujourd’hui le vrai sens de ce mot . 

Nous voulions tout découvrir de cette ville , mais il ne fallait surtout pas oublier et se faire griser par elle , car notre objectif bien entendu c'était le Marathon , la grande féte avec des coureurs du monde entier , donc il nous fallait nous ménager et garder des forces , car déjà pour moi étant blessé depuis  deux mois , je devais prendre le départ sans entrainement , et pour Corinne un lumbago huit jours avant de partir    .  

Le 2 novembre le jour J , levés à 4heures , déjeuner à 4h30 , départ à 5h30 de l’hôtel pour rejoindre le départ en car .

6heures nous sommes arrivés , après une fouille par les forces de police digne d'un embarquement avant de prendre un avion , nous sommes parqués dans une ancienne caserne militaire , il fait -5 et le vent souffle à 55Km/h
nous avons très , très froid , malgré nos vieux  vêtements que nous avons pris pour jeter avant le départ , je fais les poubelles pour trouver des cartons et journaux pour nous protéger.


 

 

 

Corinne j pierre a new york

Après 4h30 dans le froid ,(nous ne sentons plus nos membres et nos muscles sont durs comme du béton ) , car le départ pour nous est à 10h30 , nous rejoignons notre corral et la porte de départ .

Ca y est , c'est parti pour 42kms.., sur le pont de Verrazano on se croirait sur le remblai un vent digne de la Vendée , nous sommes bousculés .


Sortis du pont , malgré un froid important , nous sommes réchauffés par la chaleur et ferveur du public , une  ambiance de folie jusqu'au bout ,la réputation du public New-yorkais n'est pas infondée et cela  jusqu’à Central parc à  l'arrivée du marathon.

Quelle fête , quelle belle  communion et de partage  avec tous les coureurs et le public , pour nous, ils étaient la à nous encourager dans le froid .

Nous aurions encore tant de chose à dire , mais il faut s’arrêter , mais cela restera un séjour inoubliable de découverte , de bonheur , d'efforts,et de partage . 

YES WE CAN !  
YES WE DO IT !

Nos Temps:

Corinne 4h28
JPierre 4h59